Grigory Sokolov 12
Grigory Sokolov ©Mary Slepkova (Deutsche Grammophon)

Grigory Sokolov

 

Un monstre sacré ? Un mythe !
Les uns l’ont rapproché de Sviatoslav Richter pour sa technique phénoménale, les autres mis dos-à-dos avec Glenn Gould pour son tempérament hors du commun. Grigory Sokolov n’est pourtant «que» lui-même : un colosse incomparable. Seule chose certaine, le prodige qui reçut à seize ans la médaille d’or du Concours Tchaïkovski des mains de son idole Emil Gilels déchaîne toujours les passions.

Lire la suite

«Si vous vivez totalement avec une œuvre musicale, vous avez le droit de vous sentir libre avec elle», dit celui dont le répertoire s’étend de la Renaissance au 20e siècle. Sa stature physique, pianistique, musicale et émotionnelle tiendra encore l’auditoire en haleine jusqu’au dernier bis. Six, comme de coutume.

Un monstre sacré ? Un mythe !
Les uns l’ont rapproché de Sviatoslav Richter pour sa technique phénoménale, les autres mis dos-à-dos avec Glenn Gould pour son tempérament hors du commun. Grigory Sokolov n’est pourtant «que» lui-même : un colosse incomparable. Seule chose certaine, le prodige qui reçut à seize ans la médaille d’or du Concours Tchaïkovski des mains de son idole Emil Gilels déchaîne toujours les passions.

«Si vous vivez totalement avec une œuvre musicale, vous avez le droit de vous sentir libre avec elle», dit celui dont le répertoire s’étend de la Renaissance au 20e siècle. Sa stature physique, pianistique, musicale et émotionnelle tiendra encore l’auditoire en haleine jusqu’au dernier bis. Six, comme de coutume.