Justin Taylor & The Consort
Justin Taylor ©Jean-Baptiste Millot

Justin Taylor

pianoforte

The Consort

Théotime Langlois de Swarte violon
Sophie de Bardonnèche violon
Clément Batrel-Genin alto
Hanna Salzenstein violoncelle
Hugo Abraham contrebasse

Malgré un patronyme américain hérité de son père, Justin Taylor grandit à Angers, où il s’initie au piano puis au clavecin, découvert encore bambin lors d’une conférence à la faculté.
Un passage dans les classes de Roger Muraro, Olivier Beaumont et Blandine Rannou à Paris puis un Premier Prix au Concours de Bruges pour ce qui est des cordes pincées lancent une carrière déjà riche de nombreux disques et d’innombrables distinctions.

Lire la suite

Parmi celles-ci, un Diapason d’or de l’année 2019 décroché grâce à Dandrieu et Corelli avec le jeune Consort qui l’accompagne chez Mozart.
Divin Wolfgang dont le claviériste a déjà gravé le 17e en compagnie de Julien Chauvin (Aparté), mais pas encore l’autre concerto dédié par Amadeus à son élève Barbara von Ployer, le 14e qui ouvre ce programme.

Malgré un patronyme américain hérité de son père, Justin Taylor grandit à Angers, où il s’initie au piano puis au clavecin, découvert encore bambin lors d’une conférence à la faculté.
Un passage dans les classes de Roger Muraro, Olivier Beaumont et Blandine Rannou à Paris puis un Premier Prix au Concours de Bruges pour ce qui est des cordes pincées lancent une carrière déjà riche de nombreux disques et d’innombrables distinctions.

Parmi celles-ci, un Diapason d’or de l’année 2019 décroché grâce à Dandrieu et Corelli avec le jeune Consort qui l’accompagne chez Mozart.
Divin Wolfgang dont le claviériste a déjà gravé le 17e en compagnie de Julien Chauvin (Aparté), mais pas encore l’autre concerto dédié par Amadeus à son élève Barbara von Ployer, le 14e qui ouvre ce programme.