Les Mariés de la Tour Eiffel
©DR

Les Mariés
de la Tour Eiffel

Farce-ballet

L’histoire un peu folle d’une noce qui s’invite à la Tour Eiffel…

Lire la suite

« Tiens, une autruche », dit le phono numéro deux.
« Ciel ! une dépêche » dit le phono numéro un.
C’est alors qu’un photographe tente de fixer les images du couple qui se marie ce jour-là…

Créée par les ballets Suédois au Théâtre des Champs-Élysées le 18 juin 1921, cette pièce centenaire, emblématique des années folles est tout d’abord le modèle rarissime d’un ouvrage collectif de cinq compositeurs et du poète Jean Cocteau pour le livret.

Mais c’est également un film d’animation aux images visionnaires de Jean-Christophe Averty, génial précurseur de la vidéo.

L’histoire un peu folle d’une noce qui s’invite à la Tour Eiffel…

« Tiens, une autruche », dit le phono numéro deux.
« Ciel ! une dépêche » dit le phono numéro un.
C’est alors qu’un photographe tente de fixer les images du couple qui se marie ce jour-là…

Créée par les ballets Suédois au Théâtre des Champs-Élysées le 18 juin 1921, cette pièce centenaire, emblématique des années folles est tout d’abord le modèle rarissime d’un ouvrage collectif de cinq compositeurs et du poète Jean Cocteau pour le livret.

Mais c’est également un film d’animation aux images visionnaires de Jean-Christophe Averty, génial précurseur de la vidéo.