Fazıl Say

piano

Quatuor Modigliani

Amaury Coeytaux violon
Loïc Rio violon
Laurent Marfaing alto
François Kieffer violoncelle

L’histoire de « Yürüyen Kösk » – comprenez : La Maison qui bouge – commence à Yalova, en 1928.

Lire la suite

Pour promouvoir l’agriculture locale, Kemal Atatürk, fondateur de la Turquie moderne, crée une «ferme nationale» sur son domaine privé, à l’est de la ville. Une petite construction y jouxte un jeune platane qui, l’année suivante, a bien grandi. Ses branches traversent désormais les fenêtres du logis. Élaguer l’arbre ? Hors de question. Leader vert avant l’heure, le président fait plutôt… déplacer la bicoque sur des rails.

En 2017, l’affaire inspire un Quintette à clavier hautement imagé à Fazıl Say, qui en transmettra les secrets aux Modigliani. L’Opus 44 de Schumann complètera le programme de manière on ne peut plus romantique.

L’histoire de « Yürüyen Kösk » – comprenez : La Maison qui bouge – commence à Yalova, en 1928.

Pour promouvoir l’agriculture locale, Kemal Atatürk, fondateur de la Turquie moderne, crée une «ferme nationale» sur son domaine privé, à l’est de la ville. Une petite construction y jouxte un jeune platane qui, l’année suivante, a bien grandi. Ses branches traversent désormais les fenêtres du logis. Élaguer l’arbre ? Hors de question. Leader vert avant l’heure, le président fait plutôt… déplacer la bicoque sur des rails.

En 2017, l’affaire inspire un Quintette à clavier hautement imagé à Fazıl Say, qui en transmettra les secrets aux Modigliani. L’Opus 44 de Schumann complètera le programme de manière on ne peut plus romantique.