1
Trio Wandererr ©Thomas Dorn

Trio Wanderer

Vincent Coq piano
Jean-Marc Phillips-Varjabedian violon
Raphaël Pidoux violoncelle

Christophe Gaugué

alto

Médaille d’or ex aequo avec Stern-Rose-Istomin !

À la recherche de la meilleure gravure du Trio opus 49 de Mendelssohn, dont Schumann comprit immédiatement qu’il «réjouirait nos petits-enfants et arrière-petits-enfants pendant de longues années encore», la Tribune des critiques de disques de France Musique distinguait en 2015 le deuxième enregistrement des Wanderer comme «la grande version moderne».

Pour fêter ça, les Français invitent l’ami Christophe Gaugué à les rejoindre le temps d’un quatuor. Ce sera l’Opus 47 du mari
de Clara Wieck, laquelle refusa d’abord de l’inclure à son répertoire de concertiste.

Erreur ! La pièce passe pour l’une des plus subtiles et raffinées écrites pendant la poussée de fièvre chambriste du cher Robert, qui dura toute cette année 1842.

Médaille d’or ex aequo avec Stern-Rose-Istomin !

À la recherche de la meilleure gravure du Trio opus 49 de Mendelssohn, dont Schumann comprit immédiatement qu’il «réjouirait nos petits-enfants et arrière-petits-enfants pendant de longues années encore», la Tribune des critiques de disques de France Musique distinguait en 2015 le deuxième enregistrement des Wanderer comme «la grande version moderne».

Pour fêter ça, les Français invitent l’ami Christophe Gaugué à les rejoindre le temps d’un quatuor. Ce sera l’Opus 47 du mari
de Clara Wieck, laquelle refusa d’abord de l’inclure à son répertoire de concertiste.

Erreur ! La pièce passe pour l’une des plus subtiles et raffinées écrites pendant la poussée de fièvre chambriste du cher Robert, qui dura toute cette année 1842.