Nizhny Novgorod Soloists Chamber Orchestra, Maxim Emelyanychev
©Jean-Baptiste Millot

Maxim Emelyanychev piano et direction musicale

Nizhny-Novgorod Soloists Chamber Orchestra

 

Le jeune Maxim Emelyanychev (il vient tout juste de fêter ses 30 ans) n’est pas un inconnu avenue Montaigne. Cela fait déjà plusieurs saisons qu’il y propose des programmes Haendel avec son orchestre Il Pomo d’Oro et des distributions de haut vol : Rodelinda, Serse, Agrippina avec Joyce DiDonato, Max Emanuel Cencic, Karina Gauvin, Marie-Nicole Lemieux, Franco Fagioli.

Lire la suite

Vif, souple et tranchant : tels sont les adjectifs qui viennent à l’esprit quand on l’entend, qu’il soit au clavier ou derrière le pupitre, et au delà de la technique imparable de l’interprète ou du chef, c’est l’esprit ardent de l’homme de musique et de théâtre qui s’impose. Maxim Emelyanychev nous offre une lecture des partitions de Mozart et de Haydn sans perruques ni chandelles, dépoussiérées et pleine de jeunesse.

Avec lui, les solistes du Nizhny-Novgorod Soloists Chamber Orchestra, un retour aux sources, puisqu’il est né et a grandi dans cette ville au confluent de la Volga et de l’Oka, entre un père trompettiste et une mère choriste.

Le jeune Maxim Emelyanychev (il vient tout juste de fêter ses 30 ans) n’est pas un inconnu avenue Montaigne. Cela fait déjà plusieurs saisons qu’il y propose des programmes Haendel avec son orchestre Il Pomo d’Oro et des distributions de haut vol : Rodelinda, Serse, Agrippina avec Joyce DiDonato, Max Emanuel Cencic, Karina Gauvin, Marie-Nicole Lemieux, Franco Fagioli.

Vif, souple et tranchant : tels sont les adjectifs qui viennent à l’esprit quand on l’entend, qu’il soit au clavier ou derrière le pupitre, et au delà de la technique imparable de l’interprète ou du chef, c’est l’esprit ardent de l’homme de musique et de théâtre qui s’impose. Maxim Emelyanychev nous offre une lecture des partitions de Mozart et de Haydn sans perruques ni chandelles, dépoussiérées et pleine de jeunesse.

Avec lui, les solistes du Nizhny-Novgorod Soloists Chamber Orchestra, un retour aux sources, puisqu’il est né et a grandi dans cette ville au confluent de la Volga et de l’Oka, entre un père trompettiste et une mère choriste.