Adam Laloum

piano

Hypersensible, Adam Laloum ?
« En concert, j’essaye d’être disponible de corps et d’esprit […] Tout peut être transformé en émotion ».
Émotion toujours présente lorsqu’il interroge Schubert et Brahms, deux de ses plus vieux compagnons de route.

Lire la suite

Probablement écrits dans les années 1822-1825, les six Moments musicals, pour reprendre le titre sous lequel ils furent publiés en 1828, justifient bien leur appellation par leur concision, tout spécialement les troisième et cinquième qui ne font que passer, mais ils se distinguent avant tout par la qualité et la variété de leur inspiration. Qui de mieux qu’Adam Laloum, Schubertien dans l’âme, pour révéler l’expression romantique, les confidences et les élans d’un tel programme…

Hypersensible, Adam Laloum ?
« En concert, j’essaye d’être disponible de corps et d’esprit […] Tout peut être transformé en émotion ».
Émotion toujours présente lorsqu’il interroge Schubert et Brahms, deux de ses plus vieux compagnons de route.

Probablement écrits dans les années 1822-1825, les six Moments musicals, pour reprendre le titre sous lequel ils furent publiés en 1828, justifient bien leur appellation par leur concision, tout spécialement les troisième et cinquième qui ne font que passer, mais ils se distinguent avant tout par la qualité et la variété de leur inspiration. Qui de mieux qu’Adam Laloum, Schubertien dans l’âme, pour révéler l’expression romantique, les confidences et les élans d’un tel programme…