Nikolaï Lugansky 3
Nikolaï Lugansky © Jean-Baptiste Millot

Nikolaï Lugansky

 

Tout Rachmaninov !
C’est le défi fou que se lance Nikolaï Lugansky, meilleur avocat actuel du cher Serge – ou, pour le dire comme l’illustre magazine
Gramophone, «l’interprète le plus novateur et météorique de tous». La critique d’outre-Manche pense d’ailleurs que sa gravure de la Sonate n°1 (1908) pour Erato pourrait faire aimer l’œuvre aux oreilles les plus récalcitrantes.

Lire la suite

Avant cette apothéose, le Russe commencera par égrener les variations tirées en 1902-1903 du Prélude opus 28 n°20 de Chopin, avant de reprendre la première série des Études-Tableaux (1911) peintes dans le cadre bucolique du domaine familial d’Ivanovka.

Tout Rachmaninov !
C’est le défi fou que se lance Nikolaï Lugansky, meilleur avocat actuel du cher Serge – ou, pour le dire comme l’illustre magazine
Gramophone, «l’interprète le plus novateur et météorique de tous». La critique d’outre-Manche pense d’ailleurs que sa gravure de la Sonate n°1 (1908) pour Erato pourrait faire aimer l’œuvre aux oreilles les plus récalcitrantes.

Avant cette apothéose, le Russe commencera par égrener les variations tirées en 1902-1903 du Prélude opus 28 n°20 de Chopin, avant de reprendre la première série des Études-Tableaux (1911) peintes dans le cadre bucolique du domaine familial d’Ivanovka.