Les Quatre Saisons
Tango Seasons


Mario Stefano Pietrodarchi
bandonéon

Gabetta Consort
Andrés Gabetta
violon et direction musicale

Il n’y a plus de saisons ?
Haydn, Tchaïkovski ou Milhaud jusqu’à Max Richter et Philip Glass vous diraient le contraire.

Sur instruments anciens, la bande à Andrés Gabetta propose une lecture croisée des fameux Concertos pour violon de Vivaldi, représentation pastorale du cycle de la nature, et des Cuatro Estaciones Porteñas de Piazzolla, évocation de la vie d’un habitant des bidonvilles de Buenos Aires.

Sans faire littéralement écho au vénitien, l’Argentin, maître du tango, ne se prive tout de même pas de quelques références au XVIIIe siècle dans certains passages fugués, mélodies saccadées ou tournures harmoniques spécifiques.

Pour finir, Estate reloaded permettra au bandonéoniste Mario Stefano Pietrodarchi d’intervenir dans le finale de L’Été du Prêtre roux, revisité par Roberto Molinelli.

Il n’y a plus de saisons ?
Haydn, Tchaïkovski ou Milhaud jusqu’à Max Richter et Philip Glass vous diraient le contraire.

Sur instruments anciens, la bande à Andrés Gabetta propose une lecture croisée des fameux Concertos pour violon de Vivaldi, représentation pastorale du cycle de la nature, et des Cuatro Estaciones Porteñas de Piazzolla, évocation de la vie d’un habitant des bidonvilles de Buenos Aires.

Sans faire littéralement écho au vénitien, l’Argentin, maître du tango, ne se prive tout de même pas de quelques références au XVIIIe siècle dans certains passages fugués, mélodies saccadées ou tournures harmoniques spécifiques.

Pour finir, Estate reloaded permettra au bandonéoniste Mario Stefano Pietrodarchi d’intervenir dans le finale de L’Été du Prêtre roux, revisité par Roberto Molinelli.