Roger Muraro
Roger Muraro ©Bernard Martinez

Roger Muraro

piano

Olivier Messiaen, dont il est le champion, ne se priva pas d’exprimer toute son «admiration pour sa technique éblouissante, sa maîtrise, ses qualités sonores, son émotion, et […] sa Foi!» Mais tout expert du domaine musical français qu’il reste, Roger Muraro ne s’y cantonne pas.

La preuve : aucune note bleu-blanc-rouge au programme du matin. Quoique. Polonais jusqu’au bout des ongles, Frédéric Chopin n’en fut pas moins Lorrain par son père. Pas sûr, d’ailleurs, qu’il eût tant chanté sa terre natale s’il y était resté plutôt que d’émigrer à Paris.

Même chose pour l’Espagne musicale d’Albéniz, dont l’auteur des Vingt regards sur l’Enfant-Jésus se souviendra des rythmes, des couleurs, de la technique et des formes. La boucle est bouclée.

Olivier Messiaen, dont il est le champion, ne se priva pas d’exprimer toute son «admiration pour sa technique éblouissante, sa maîtrise, ses qualités sonores, son émotion, et […] sa Foi!» Mais tout expert du domaine musical français qu’il reste, Roger Muraro ne s’y cantonne pas.

La preuve : aucune note bleu-blanc-rouge au programme du matin. Quoique. Polonais jusqu’au bout des ongles, Frédéric Chopin n’en fut pas moins Lorrain par son père. Pas sûr, d’ailleurs, qu’il eût tant chanté sa terre natale s’il y était resté plutôt que d’émigrer à Paris.

Même chose pour l’Espagne musicale d’Albéniz, dont l’auteur des Vingt regards sur l’Enfant-Jésus se souviendra des rythmes, des couleurs, de la technique et des formes. La boucle est bouclée.